Apprendre 24 h sur 24

Pourquoi apprendre 24 h sur 24 nous amène vers nos objectifs

L’être humain a toujours avancé avec l’apprentissage. Les premiers humains sont apparus sur la planète, aussi impuissants que n’importe quelles espèces. L’histoire ne nous dit pas encore exactement ce qu’il s’est passé, pourquoi l’humain s’est élevé plus vite? La nature nous a dotés du cerveau le plus évolué de toutes les espèces et de très loin. C’est cet organe qui nous a permis de créer le monde moderne dans lequel nous vivons, plutôt que de continuer à dormir en dessous des branches d’arbres, nus. L’évolution ne s’arrête jamais, l’évolution, c’est l’apprentissage. Apprendre 24 h sur 24 c’est s’assurer une évolution personnelle pour aller vers nos objectifs.

Apprendre pendant que nous dormons

Heureusement, je ne vais pas conseiller d’écouter des vidéos pour apprendre pendant le sommeil. Dans les 24 h d’une journée, il y a au moins 8 h où nous dormons. La bonne nouvelle, c’est que le cerveau apprend automatiquement pendant que nous dormons et rêvons. La seule condition est d’avoir un sommeil de qualité tous les jours pendant au moins 8 h. Vous pouvez cliquer ici pour lire un article complet sur comment mieux dormir.

Pendant le sommeil, le cerveau assimile tout ce que nous avons appris pendant l’éveil. Il reconnecte tous les neurones jugés nécessaires pour notre subconscient. Pour faciliter le travail, en apporter de l’attention dans ce que nous voulons retenir, l’apprentissage sera de meilleure qualité.

Apprendre avec la répétition

Passons à la phase d’éveil. Pour apprendre quelque chose de nouveau, il faut le répéter. Nous voyons souvent dans les films ou même les mangas, le héros perdre un combat puis s’entraîne pour devenir meilleur. C’est le cas dans karaté kid par exemple, où le héros s’entraîne avec son maître pour se dépasser ou Son Goku qui va lui aussi s’entraîner des heures. Dans la vie réelle, le but est de créer des chemins neuronaux qui vont créer des automatismes. Pour devenir performant dans un domaine, répéter les actions va faire de vous un expert.

La patience est le maître mot. On dit souvent qu’il faut 10 000 heures pour devenir expert dans un domaine. À raison de 8 heures de pratique par jour sans repos, il faudrait donc un peu plus de 3 ans pour devenir expert. Je ne suis pas friand de cette théorie, mais il faut reconnaître que la répétition permet d’élever son niveau dans n’importe quel domaine.

Apprendre des obstacles

Dans la vie, quoi que nous fassions, nous nous retrouvons un jour ou l’autre face à un obstacle. L’idée, c’est de transformer chaque obstacle en apprentissage. Plutôt que de perdre son temps à pleurer face à une difficulté, voyons les bons côtés. Et ça vaut pour tout. Une voiture qui tombe en panne? Ok, c’est rageant sur le coup. Mais qu’est ce que ça m’a apporté?

– Ça m’apprend à mieux respecter la mécanique qui me permet de faire des distances incroyables dans un temps record.

– À prendre plus soin de ma voiture pour que ça ne se reproduise plus.

– À savoir comment réparer une voiture si on le fait soit même.

– À me motiver à gagner plus d’argent, car je viens d’en perdre alors que ce n’était pas prévu

Il y a toujours à apprendre des difficultés. Même si c’est de l’ordre du mind-set (de notre personnalité). Ne voir que les côtés négatifs c’est rester dans la plainte et ne pas profiter de ce que la vie nous offre. Avoir la mentalité d’apprenant, c’est de transformer tout évènement en apprentissage.

L’apprentissage actif

Avouez que, quand vous avez vu le titre, votre première pensée a été de lire l’article d’un obsédé de l’apprentissage à apprendre sans jamais s’arrêter. Si vous avez pensé ça, vous avez raison sur un point, je suis un obsédé de l’apprentissage. Mais l’apprentissage agréable, pas « l’apprentissage » de l’école dont j’appelle plutôt « bourrage de crâne » plutôt qu’apprentissage. L’apprentissage actif, c’est lire des livres de non-fiction, suivre des formations, assister à des séminaires d’apprentissage

Lire des livres

C’est ce que j’appelle le « temps de formation » dans une journée de 24 h. C’est là où nous allons apprendre le plus et stocker les informations la nuit pendant le sommeil. C’est à chacun d’attribuer ce temps comme il lui convient. Sachez que pour la plupart des personnes, ce temps est de zéro. Mais chacun utilise son temps comme il l’entend. Prendre le temps pour lire, se former et apprendre activement c’est élever son niveau. Avoir plus de compétences sert dans la vie personnelle et professionnelle.

Apprendre sans jamais s’arrêter

L’idée de toujours apprendre n’est pas de toujours avoir conscience d’apprendre. C’est une mentalité à avoir. Le but de cet article n’est pas de vous transformer en apprenant, nous sommes tous différents. Mais si vous pouvez prendre certains points pour les intégrer à votre personnalité propre, vous aurez des notions d’apprenant. Maîtriser ses pensées dans le sens que nous souhaitions, c’est choisir le chemin que nous voulons vraiment.

Par exemple, quand nous mangeons, on peut très bien se retracer un événement dans nos pensées. Puis, dans comprendre l’utilité. D’où le terme « 24 h sur 24 ». Évidemment, c’est abusif de constamment chercher à comprendre et prendre le bon côté des choses. Il faut partir du principe que, prendre du recul (faire de la méditation par exemple), regarder un film et s’inspirer, jouer aux jeux vidéo et s’inspirer ou stimuler son cerveau, dessiner, etc, fait parti de l’apprentissage. Un non-apprenant regarde un film puis l’oubli aussi tôt sans s’inspirer de ce qu’il a vu.

Par exemple, je m’approprie certains traits de personnalité de héros que je peux voir dans les fictions qui m’inspirent. Ça monte mon niveau, donc j’apprends. C’est une mentalité à avoir. Il faut travailler sur soi pour retirer la croyance d’associer le mot « apprentissage » à « souffrance ». Croyance donnée en grande partie par l’école généralement. Évidemment, si vous êtes déjà un apprenant qui aime apprendre, vous avez déjà ce genre d’automatisme de pensé.

Utiliser l’apprentissage que nous absorbons

Ça sera la conclusion de cet article. Le meilleur moyen pour prendre plaisir à l’apprentissage, c’est d’utiliser nos nouvelles compétences. Même quand l’apprentissage est lié à des traits de personnalité. Tout évolue et tout se transforme. Autant appliquer le plus vite possible ce que nous apprenons. C’est cela qui va nous amener vers nos objectifs. Si nous apprenons sans jamais rien retenir, malheureusement c’est des efforts effectués sans être récompensés. Pour retenir, il faut agir avec ce que nous avons appris. C’est ainsi que nous allons vers nos rêves, avec plaisir et que nous nous améliorons au passage. Ça permet d’améliorer sa personnalité, d’avoir un meilleur milieu professionnel, d’augmenter ses chances de partager sa vie avec la personne qui nous correspond vraiment, d’être dans le bien être, de mieux gérer ses émotions

Et vous, aimez-vous apprendre? J’aimerai savoir, si vous liez l’apprentissage à de la souffrance (ce que je comprends tout à fait), n’y a-t-il pas un moment dans votre vie où vous avez aimé apprendre quelque chose et est-ce que vous avez ressenti de la fierté? Dites-moi dans les commentaires! Merci d’avoir lu et à bientôt 🙂

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

About David Jedresac

2 Comments

  1. Bonjour Merci pour cet article où tu nous donnes envie de mieux apprendre…de manière qualitative. En effet le sommeil est super important, et je rajouterais manger moins pour ne pas avoir de gros coup de barre qui casse la dynamique dans la journée!!

    1. Bonjour et merci Laurence, le sommeil est la pierre angulaire de l’apprentissage. Il est indispensable pour un apprentissage de qualité et c’est l’une des choses les plus simple à mettre en place en plus de tous les autres bénéfices. Des idées reçues disent que des personnes sont productives et créatives avec peu de sommeil. Je dirai qu’elles le seraient encore plus avec un bon sommeil suffisant. Quoiqu’il en soit, un bon sommeil va énormément aidé et je dirai même que c’est indispensable.

      Le coup de barre (souvent à midi) est évitable en mangeant moins, je suis d’accord avec toi. Je ne suis pas nutritionniste donc je peux pas trop conseillé là dessus mais la nourriture de bonne qualité aide énormément. À midi, éviter le sur-plus de féculents ainsi que la viande rouge et manger des legumes, c’est déjà une bonne base saine (avec de temps en temps du poisson pour les oméga-3, bon pour la mémoire et l’effet anti-inflammatoire!). En bref, la qualité de vie est très importante mais il est compliqué de tout appliquer, le plus indispensable à appliquer étant le sommeil 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :