C'est quoi réussir sa vie?

C’est quoi réussir sa vie?

Pendant longtemps, je ne savais quoi donner comme définition sur la réussite. C’est quoi réussir sa vie? Et comment faire? Deux grandes questions qui peuvent être plus tortueuses qu’il n’y paraît. En lisant le titre de l’article, vous avez certainement eu une réponse rapide, voire immédiate. Avoir une villa, posséder une voiture, avoir de l’argent, voyager beaucoup… Enfaîte, nous possédons tous une perception différente de la réussite.

Cet article participe à un carnaval d’article. Le concept est qu’un blog que j’estime intéressant pose un sujet qui me plaît et tout le monde peut y participer. Celui-ci est organisé par le blog oser et réussir. Je vous propose également d’aller lire ou de regarder les vidéos de cet article. C’est la première partie qui parle des avantages pour se former et dont je suis en accord avec Marie Josnin, la fondatrice du blog. Et je vous laisse la deuxième partie en cliquant ici.

Comment définir la réussite

La réussite est définie selon les perceptions de chacun. Elle est propre à nous. Je suis le seul à intégrer les critères de ma réussite tout comme vous êtes la seule personne à intégrer les critères de votre réussite. La réussite en soi est intrinsèque. Elle peut donc être matériel comme spirituelle, voire les deux. La réussite n’est pas forcément définie par la réussite des objectifs ou de la mission de vie que nous nous sommes donnés.

Elle est simplement définie par notre être intérieur. Quand vous êtes accordés entre croyances, émotions et valeurs et que vous allez vers une vie qui vous inspire, on peut dire que vous avez déjà réussi en un sens. Mais la réussite est à chercher tout au long de la vie. L’aventure est parfois la récompense tout comme le résultat peut être la réussite. Il n’y a pas de règles fixes, car c’est nous-mêmes qui définissons les règles.

Si votre valeur la plus forte c’est de fonder une famille alors vivre en accord avec cette valeur forte c’est une réussite. Se forcer à avoir une famille par ego et par copie des « normes sociales » alors on ne peut pas parler de réussite. Je dirai aussi qu’on ne peut pas parler d’échecs. Mais plutôt d’un apprentissage, qui nous permet de nous recalibrer vers la vraie réussite. Servez-vous des coups durs comme de leçons pour bien identifier vos valeurs et vivre selon elles sans laisser personne les dicter.

Savoir quand on a réussi

Je pense que le meilleur moyen d’identifier quand on a réussi est de demander à nos émotions. Quand on ressent un sentiment d’accomplissement, de remplissage et de gratitude, on peut dire que c’est une réussite. La vie est cependant rarement faite d’une grande réussite, mais de petites réussites qui amènent vers une grande réussite puis avec un retour au début. Il ne faut jamais s’arrêter à chercher notre chemin de vie. À l’exception, des pauses que nous prenons pour nous ressourcer qui sont indispensables à tous.

Aborder un nouveau projet est très excitant, nous avons tendance à identifier la réussite sur l’aboutissement de celui-ci. C’est vrai, mais seulement si nous nourrissons nos valeurs en même temps. Si nous n’aimons pas et que nous ne sommes pas en accord avec notre projet alors nous nous éloignons de la réussite. Savoir regagner le cap vers nos objectifs est le meilleur moyen d’aller vers une vie réussie.

Si au moment de vous coucher au soir vous avez le sentiment d’accomplissement alors votre journée est réussie. La vie est faite d’innombrables victoires. Quand l’ego entre en ligne de compte, nous sommes très mauvais pour juger des réussites. Car nous apprécions rarement celles-ci et le sentiment de comparaison vient souvent brouiller les pistes. Or, la réussite est seulement jugée par nous seuls.

La réussite professionnelle et personnelle

Souvent, nous séparons les deux types de réussites que sont le professionnel et le personnel. Ce n’est pas obligatoire puisque certaines personnes lient les deux. Quoiqu’il en soit, je fais une différence ici. La réussite personnelle étant la réussite de la vie privée et le bonheur intrinsèque ressenti. Notamment la vie de famille qui peut être considérée comme une réussite personnelle si cela est une valeur forte pour vous. Grimper dans la hiérarchie ou créer et faire prospérer son entreprise peut aussi être considérée comme une réussite, plutôt professionnelle cette fois. Néanmoins, cela peut être considéré comme une réussite seulement si ça fait partie des critères de réussites pour vous.

Encore une fois, personne ne peut juger la réussite d’un autre si ce n’est pas vu dans les yeux de la personne en question. Comprendre par là, par ses perceptions. Étant donné que nous avons tous nos propres perceptions sur tel ou tel événement, la réussite de l’un peut être vue comme un échec par l’autre. C’est là toute la subtilité de la réussite.

Réussite professionnelle

Pour réussir sa vie professionnelle, il faut avant toute chose identifier notre objectif. Je dis « objectif », mais ça peut être la mission de vie. Définir un projet, quelle entreprise dans laquelle travailler où nous serons épanouis, salarié, entrepreneur, créateur de projet… Ça doit être parfaitement clair. Se retrouver dans un travail juste pour le travail est un échec. On ne peut pas considérer une réussite professionnelle si nous ne sommes pas épanouis. Peu importe à quel point cela nourrit notre besoin de sécurité par le salaire.

Pour mesurer mes propos, être dans un travail peu épanouissant n’est jamais une fin en soi. Plutôt que s’abattre sur son « mauvais sort » il faut savoir se sortir de la situation. Chaque situation difficile est un apprentissage. En entrant dans cet état d’esprit, on peut devenir plus fort quoiqu’il arrive. Pour réussir en milieu professionnel, il faut donc trouver son objectif, voire sa mission de vie. La mission de vie peut être vue comme un objectif trop grand et spirituel. Comme l’amélioration du monde.

Il faut parfois voir le monde du travail comme quelque chose de cyclique. Être dans un travail qui ne nous épanouit pas est souvent une chance si l’on sait rebondir. Ce qu’il faut avoir en tête, c’est de chercher toujours le meilleur pour soi. Faites-le de façon concentrée et même en pleine conscience, pendant une méditation par exemple. Le but est de trouver une réponse profonde, en dehors de toute influence.

Augmenter sa conscience de soi
Augmenter sa conscience de soi c’est aller vers une vie qui nous inspire plus.

Réussite personnelle

Pour la réussite personnelle, il faut bien identifier ce que nous voulons vraiment. Fonder une famille est une réussite uniquement si c’est ce que vous avez vraiment voulu. Il y a beaucoup d’influence dans le monde extérieur et sur Internet qui brouille notre conscience. Il faut être en mesure d’identifier vraiment ce que nous voulons. Pour ma part, ayant fait l’exercice et méditant tous les jours, je sais que ce n’est pas le moment de fonder une famille. Malgré toute l’influence autour de moi, j’ai su identifier que j’avais besoin de faire évoluer ma conscience avant toute chose.

Une réussite personnelle ne peut être effective que si nous nous sentons remplis. Comme pour la réussite professionnelle, il faut aussi savoir prendre du recul. Et rentrer dans des cycles. Peut-être que pour fonder une famille c’est trop tôt et que ça sera plus tard. Peut-être qu’acheter une voiture de sport n’est pas le bon moment et que quand ça sera fait, ça sera une réussite pour vous. La clé, c’est d’identifier vraiment ce qui est important.

Identifier c’est quoi réussir sa vie

Tout commence par identifier « c’est quoi réussir sa vie » pour vous. L’influence peut avoir du bon si c’est pris pour de l’inspiration. Mais l’influence du monde extérieur, que ce soit par la famille, les amis, Facebook ou Internet en général ne doit pas entrer en ligne de compte si vous n’êtes pas aligné avec vos valeurs fortes.

Il faut donc clarifier vos valeurs et éventuellement votre mission de vie. C’est l’essentiel pour aller vers la vraie réussite. S’il y avait une définition claire de la réussite, nous aurions tous la même vie. Or, c’est loin d’être le cas. Attention aux perceptions. Si je prends l’exemple d’un jeu vidéo de combat, A qui arrive à battre B est une victoire pour A et un échec de B donc une réussite pour A. Mais si 1 mois après, B s’est entraîné et A a fêté sa victoire pendant 1 mois, et qu’avec une revanche, B bat A alors c’est finalement B qui est dans la réussite. Il faut donc étoffer ses perceptions dans l’espace et le temps pour parler de réussite.

C’est pourquoi peu importe l’âge ou peu importe où vous en êtes aujourd’hui. Les résultats peuvent prendre du temps, mais si chaque jour vous employez de l’énergie pour arriver à vos fins alors vous avez déjà gagné. L’espace joue aussi un grand rôle puisqu’un « échec » peut finalement inspirer des personnes ailleurs. Demandez à vos émotions et à votre conscience si réellement vous vous sentez sur le bon chemin. Peu importe la réponse, recalibrez le mieux pour que dans le temps et dans l’espace, vous soyez alignés avec vous-même.

Les critères de réussite

Réussite concrète

Il y a selon moi deux sortes de critères bien distincts. Pour la réussite concrète, c’est simplement le fait de se donner un objectif puis de le réaliser. Disons que vous voulez devenir un haltérophile professionnel et champion à terme. Se donner à fond pour être le champion signera la réussite concrète fixée. En soi, l’aventure elle-même est une réussite évidemment. Mais chercher un objectif clair, précis et concret va aider à mettre l’échelle sur le bon mur. La réussite concrète peut être redéfinie quand on le souhaite. Pour l’haltérophile, il peut très bien viser un certain niveau sans devenir le champion. C’est vous qui définissez les critères précis.

Oups, j'ai pas mis l'échelle sur le bon mur.
Dommage… il s’est trompé d’échelle, doit redescendre et tout remonter. En prenant la bonne cette fois.

Réussite intuitive

Les réussites intuitives sont plus de l’ordre de l’imprévu. Le suivi de l’instinct, de l’intuition. On peut se laisser porter et avoir des réussites impromptues. Prenons l’exemple d’un entrepreneur qui fait faillite à la suite d’un événement inattendu ou bien d’un cygne noir comme le dirait Nassim Nicolas Taleb. Et qui rebondit pour donner suite à cet événement, c’est une réussite qui est plus intuitive, plus inattendue que la réussite concrète. Pour prendre un exemple simple, la récente pandémie va faire faire fermer des business.

Si l’on prend l’exemple de quelqu’un qui a réussi à en faire une force plus qu’une contrainte, alors il a utilisé son intuition pour réussir. Une salle de sport qui a créé un système à distance et qui a fait des travaux dans sa salle de fitness jusqu’à la réouverture par rapport aux confinements est une possible réussite.

Réussite mixte

La réussite mixte réunit les deux sortes de réussites en une. Savoir s’adapter à toutes situations rend toutes les réussites possibles. Même les échecs sont des comptes à rebours d’une future réussite. Steve Jobs en est un exemple. Il était devenu riche en étant jeune, puis il s’est fait virer de son entreprise qu’il avait créée avec son partenaire Stephen Wozniak. Un peu plus de dix ans après, il revient avec une remontée extraordinaire de l’entreprise alors qu’elle était au bord de la faillite. Il avait une idée claire de son objectif : vendre des appareils simples d’utilisation et beaux pour les particuliers. Il a en plus utilisé son intuition pour finalement rebondir à la suite d’un apparent échec.

C’est pour cela que si vous essuyez un échec, peu importe lequel, ne restez pas abattu. Même si les émotions l’emportent parfois, voyez les bons côtés des événements pour vous développer plutôt que ruminer. C’est un très bon point pour chercher les réussites de sa vie.

Clonclusion sur « c’est quoi réussir sa vie »

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il faut rester prudent sur l’influence du monde extérieur. L’histoire donne toujours raison sur le fait que les mentalités de la masse changent constamment. Ne restez jamais fixé sur vos positions. Soyez en avance sur votre temps. Inutile de devenir visionnaire pour autant. Augmentez simplement votre conscience de vous-même et devenez plus sage. Souvent, les êtres humains deviennent plus sages grâce à l’âge. Entendre par là, par le vécu et l’expérience de vie. Nombreux sont ceux qui ne deviennent jamais sages. Pour reprendre l’exemple de Steve Jobs, il est devenu plus sage grâce à la claque de se faire virer.

En nous appropriant l’expérience de ceux qui subissent des échecs ainsi que nos propres échecs, nous devenons plus sages, bien plus vite. Sans devoir passer par la crise de la quarantaine. Mettez-vous à la méditation. Si vous ne connaissez pas encore, vous pouvez lire mon article sur « comment débuter la méditation » en cliquant ici.

La sagesse s’apprend et si vous voulez définir vraiment votre propre réussite, augmentez votre niveau de conscience. Cela ne veut pas dire qu’il faut attendre et devenir inactif, bien au contraire. Le « faire » va avec « l’être ». Et le « être » est souvent négligé au profit déséquilibré du « faire ». C’est un excellent moyen pour chercher c’est quoi réussir sa vie… selon vous.

Et vous, avez-vous définie clairement les critères de vos réussites? Pensez-vous avoir réussi votre vie? Dites moi en commentaire ce que vous en pensez, je les lis tous et répond à tous 🙂

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

About David Jedresac

12 Comments

  1. Je suis dans le développement personnel, et j’avais fait un article similaire il y a 2 semaines sur l’importance d’échouer. Votre article apporte un point de vue nouveau et intéressant 😉

    1. Merci à toi. Réussir et échouer sont liés il est vrai. Je serai curieux de voir ton article, si tu peux mettre le lien, j’y jetterai un œil 😉

  2. Merci pour cet article David. J’aime beaucoup lorsque tu dis que les critères de la réussite appartiennent à chacun. Cela libère, personne n’est en mesure de juger si une personne réussit ou pas sa vie, au-delà des apparences.

    1. Content de te voir sur mon article Marie et merci pour ton commentaire. En effet je met une grande importance sur le fait que chaque personne est responsable. Développer sa réussite est à mon sens avant tout se libérer de tout le bruit extérieur. J’ai hâte de voir tous les articles qui seront présentés lors de la publication de l’e-book 😉 Encore merci à toi d’avoir lancée le sujet.

  3. J’aime beaucoup cette approche avec laquelle je suis totalement en phase … nous sommes les seuls à juger de notre réussite … mais pour cela nous devons avoir fait un travail introspectif au préalable qui permettra de bien cerner nos énergies primordiales et notre mission de vie … Merci pour ce partage et au plaisir de lire les prochains articles.

  4. La réussite est effectivement très personnelle et il est parfois nécessaire de se déconnecter de l’influence extérieure pour trouver ce qui fait sens pour nous. Merci pour cet article !

    1. Merci à toi pour ton commentaire 🙂 C’est très important d’être connecté au monde mais de savoir se libérer de toute son influence effectivement 🙂

  5. Quel sujet vaste et passionnant. J’ai apprécié ce contenu car tu n’imposes pas ta propre vision mais laisse ouvert le champs des possibles. De plus, tu n’aurais pas pu mieux conclure ton article. Je recommande à ce sujet la lecture d’un livre d’une très grande richesse : “L’Hypothèse du Bonheur” de Jonathan Haidt. Merci aussi pour avoir cité ” Nassim Nicolas Taleb”.

    1. Merci pour ton commentaire Walid, je suis très content que tu as apprécié ! Je vais m’intéresser au livre de Jonathan Haidt, cela pourrait être un bon complément à mes propres théories.

      Et c’est un plaisir de citer de Nassim Nicholas Taleb dont j’aime beaucoup ses travaux. Je m’en inspire même tous les jours 🙂

  6. Superbe article j’ai adoré !J’en retiens :
    – la notion d’alignement : la réussite est propre à chacun selon ses valeurs, gardons-nous bien de juger celle des autres !
    – la méditation… meilleure source de connexion à notre boussole intérieure !
    – il n’existe pas d’échec… seulement des apprentissages 😉

    1. Merci pour ton commentaire Claire et pour le récapitulatif de l’essentiel avec lequel je suis parfaitement d’accord 😁

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :