Défi mind mapping

Défi : 30 jours de Mind Mapping

Le Mind Mapping c’est quoi? Carte heuristique, en français ou carte mentale est potentiellement la meilleure prise de note qui existe. La prise de note est indispensable pour tous les domaines de nos vies et c’est un élément essentiel pour apprendre et retenir des choses. Dans mon domaine, je me dois d’explorer toutes les meilleures pistes potentielles. Laissez-moi vous montrer mon défi qui a pour but de maîtriser les grandes bases des cartes mentales et de m’approprier la capacité d’améliorer ma prise de note.

En quoi le mind mapping est mieux qu’une prise de note linéaire?

La réponse se trouve dans le titre de ce paragraphe, mais je vais approfondir. Dans « linéaire », on associe « ennuie ». Ce qui est vrai. Honnêtement, souvenez-vous des prises de notes que vous faisions pour la plupart à l’école. Des prises de notes à mourir d’ennui, avec le calvaire de devoir y retourner pour réviser. Même si certains y mettaient de la couleur, soulignez, essayez de rendre ça un peu plus beau… ça ne suffisait souvent pas pour faire rentrer les informations sur le long terme.

Pour que le cerveau enregistre les informations correctement, nous devons apporter de l’importance à ce que nous voulons apprendre. Car le cerveau n’est pas capable de retenir la totalité de ce nous voyons, entendons, lisons. Récapitulons les bases de l’apprentissage. Notre cerveau ordonne nos neurones durant le sommeil. Pour plus d’informations, vous pouvez lire ce long article sur le sommeil: https://www.apprendre-retenir-agir.com/dormir-sommeil-sante-fatigue-8-heures/

Le sommeil, c’est le B.A BA de l’apprentissage. Respecter son sommeil est la règle d’or pour avoir un apprentissage optimal et le plus simplement possible. Mais ce n’est pas suffisant pour tout retenir. Tout retenir est souvent inutile. SI nous suivons la Loi de Pareto, il suffit de retenir 20% qui apportent 80% de bénéfices. Passer cela, nous devons respecter la courbe de l’oubli d’Hermann Ebbinghaus, pour en savoir plus vous pouvez consulter cet article: https://www.apprendre-retenir-agir.com/hermann-ebbinghaus-courbe-oubli-apprendre/

Hémisphère gauche

Le cerveau contient deux hémisphères, dont les deux gèrent deux choses bien distinctes. Parlons d’abord du gauche. L’hémisphère gauche gère:

  • La logique
  • Les nombres
  • Les séries
  • L’analyse
  • Les mots
  • Les listes

On peut dire que les notes linéaires ne gèrent que cette partie. Le problème (inconscient) de n’utiliser qu’un seul hémisphère, c’est de s’ennuyer. Il n’y a rien de pire pour le cerveau que de le laisser s’ennuyer. Cela a pour conséquence d’affaiblir grandement l’efficacité du cortex préfrontal. Cela ne l’abîme pas, heureusement, mais du coup, vous êtes beaucoup plus sujet à la procrastination.

Hémisphère droit

L’hémisphère droit gère:

  • La conscience spatiale
  • L’imagination
  • Les couleurs
  • La conscience holistique
  • La rêverie
  • La dimension

Le mind mapping utilise beaucoup plus l’hémisphère gauche que les notes linéaires, mais en plus, l’hémisphère droit est très sollicité. La note prise de note linéaire ne sollicite pas l’hémisphère droit. C’est la première grande différence avec les deux prises de notes.

Avantages / Inconvénients du mind mapping VS la prise de note linéaire

Pour la prise de note classique :

  • Linéaire
  • Monochrome
  • Basée sur des mots
  • Listes
  • Séquentielle
  • Restrictive
  • Désorganisée

Pour le mind mapping :

  • Multifacettes
  • Colorée
  • Mots associés à des images
  • Associations
  • Multidimensionnelle
  • Imaginative
  • Analytique

Je ne sais pas vous, mais je trouve que ça fait beaucoup d’avantage pour le mind mapping. Le mind mapping permet d’utiliser la pensée radiale qui est le duo « imagination » et « associations ».

Le but de mon défi

Étant donné les avantages du mind mapping, je veux savoir par moi-même si cela me donnera un avantage pour apprendre. J’ai ouvert ce blog dans l’intention d’apprendre et de tester toutes les méthodes qui donnent un avantage sur l’optimisation de retenir des informations. Sans oublier de transmettre ce nouveau savoir et surtout, de rendre cela amusant. Le but de ce défi est de maîtriser le mind mapping. Est-ce que ça sera vraiment utile? Ou est-ce illusoire? Le résultat répondra à cette interrogation avec un article dédié à la fin du défi pour donner mon ressenti.

1 carte minimum par jour

Mon défi consiste à faire une carte mentale par jour. Peut-être plus, mais pas moins. Les cartes seront faites sur un format A3 sans que celles-ci soient forcément finies, car les cartes mentales peuvent être complétées à n’importe quel moment. Des mini cartes mentales vont pouvoir être faites également sur format A4, voire A5 si le sujet peut être synthétisé au maximum.

Quels sujets abordés?

Le mind mapping permet d’aborder n’importe quel sujet. Je vais varier les sujets, et pour le défi, je serai ravi d’entendre vos avis et me donner des idées. Pour cela, sachez qu’il sera possible de suivre mon avancement sur ma newsletter. Pour en faire partie, il suffit de remplir un des formulaires du blog pour recevoir en plus votre bonus gratuitement. Un mail sera envoyé par semaine montrant en image deux cartes mentales de la semaine et comment je les ai réalisés. Le but pour vous sera d’apprendre en même temps que moi si vous voulez essayer, mais également de me répondre par mail pour donner votre avis et les sujets à aborder.

J’accorde beaucoup d’importance à la parole de mon audience. Car j’expérimente pour mon plaisir, mais aussi pour que vous puissiez utiliser mes conseils pour mieux apprendre, et transmettre le plaisir que je prends.

Mind mapping, comment faire?

Réaliser une carte mentale est simple en soi. Le problème, c’est toutes les déviations qu’il y a eu à ce sujet avec le temps. Je vais prendre les enseignements de Tony Buzan en personne, créateur du mind mapping pour réaliser des cartes mentales dans les règles de l’art. Voici comment les réaliser:

  • Faire une image au milieu qui représente le thème avec trois couleurs différentes
  • Ne mettre que des mots-clés (sauf vraiment quand ce n’est pas assez clair)
  • Plus les branches sont proches plus elles doivent être grosses, plus elles s’éloignent plus elles sont petites
  • Mettre des couleurs
  • Associer une image avec le mot-clé

Voilà le gros des règles à suivre. Les cartes mentales doivent faire aller notre créativité, ces règles ne sont pas là pour nous limiter, mais au contraire pour optimiser l’efficacité du mind mapping.

Carte mentale récapitulant les règles du mind mapping
Voici l’une de mes premières réalisation de débutant. Nous verrons l’amélioration dans 1 mois.

Les associations

Le cerveau fonctionne par associations. Quand nous pensons à un chat, à quoi pensez-vous? Cela va dépendre de chacun. Nous voyons un chat, d’une certaine race (généralement, les personnes qui vivent avec un chat vont penser aux leurs), lié à un environnement associé au chat, puis plus vous y penserez, plus votre cerveau va faire le tour des associations. Vidéos drôles sur YouTube, un chat errant attachant, un chat qui nous a griffés un jour… Tout le champ sémantique associé au chat va être passé en revue. Le mind mapping respect parfaitement les associations. Puisque, nous commençons par une idée de base, puis, par des sous-idées associées par l’idée. Ces sous-idées sont ensuite approfondies par des sous-sous-idées. Avec le respect de hiérarchie d’informations.

Je vous ai dit tout à l’heure que le cerveau stocke les informations que nous estimons importantes. Le mind mapping permet de montrer le chemin au cerveau. Car, avec les couleurs et la taille des branches puis les images associées, le cerveau va automatiquement voir l’importance de l’information. C’est aussi pour cela que pour exploiter le potentiel des cartes mentales, il faut les faire soit même. Car nous avons chacun des associations différentes.

Le matériel

Ça ne m’a vraiment pas coûté cher de me mettre au mind mapping. J’ai simplement acheté un carnet de dessin format A3 de 120 pages. Des feutres à mines fines et des feutres à mine moyenne. Prévoir ensuite soit, un carnet ou cahier de dessin A4, feuille A4 ou fiche bristol A4 (elles sont cartonnées donc plus pratique) et aussi la même chose au format A5 pour d’éventuelles sous-idées. Toute la papeterie ne coûte vraiment pas cher, les feutres non plus.

Pour le format numérique, je n’ai trouvé aucune application exploitable pour le mind mapping (même l’application que Tony Buzan recommande n’est pas assez complète je trouve). La plupart ne respectent pas les règles. Je veux essayer tout de même et je pense prendre une application de dessin basique. Le but du numérique selon moi c’est la rapidité et surtout, le fait de ne pas gaspiller des feuilles pour les plannings par exemple qui sont des cartes périssables.

Début et fin du défi

Je commence le défi le 12 avril (le lendemain de la publication de cet article). Puis, il sera fini le 11 mai. Soit, 30 jours au total. Avec le partage de certaines cartes par mail comme je l’ai dit précédemment pour vous motiver à essayer ou simplement pour savoir si c’est fait pour vous. C’est avec une approche de testeur que j’arriverai personnellement à savoir si le mind mapping est efficace ou non pour retenir des informations.

Je vais commencer par des thèmes que je maîtrise un minimum voire beaucoup. Comme le sommeil, le développement personnel, le résumé de mes prochaines lectures… Ainsi que, vos recommandations évidemment 🙂

Vous pouvez également voir ma progression sur mon compte Telegram en cliquant ici : https://t.me/ApprendreRetenirAgir. Je partage mes créations presque chaque jour pendant les 30 prochains jours, pour vous motiver à essayer également !

N’hésitez donc pas à vous inscrire à ma liste email pour participer au défi avec moi et donner vos recommandations que vous voudriez voir en mind mapping. Et aussi, n’hésitez pas à partager vos créations si vous vous lancez aussi. Que pensez-vous du mind mapping? À bientôt 🙂

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

About David Jedresac

2 Comments

  1. Bonjour David, merci pour cet article car les points d’explications sur la technique et sur les stimulations de chaque hémisphère sont très intéressantes. Je trouve votre défi attrayant et je suis donc curieuse d’en voir l’évolution !
    Une belle continuation à vous.

    1. Bonjour Alicia, content que l’article te plaise, ayant commencé depuis hier, j’aime bien réaliser les cartes. J’ai quelque difficultés, notamment le « syndrome de la page blanche » alors que je connais plutôt bien le sujet à la base. J’ai décidé de partager la plupart de mes création sur Telegram que tu peux rejoindre ici : https://t.me/ApprendreRetenirAgir
      Et je partagerai plus de détail une fois par semaine sur ma liste email que tu peux rejoindre en inscrivant ton mail dans un des formulaires si tu le souhaites.

      Merci à toi et à bientôt 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :